Installation Festival Chemins d’Art en Armagnac

Les deux passerelles

Installation sur les plans d’eau de l’Osse à Mouchan, mai 2013

Réalisée avec Aurélie Barbey, grâce à l’incroyable association « Chemins d’Art en Armagnac« .

Le festival Chemins d’art, est une manifestation qui vise à croiser un territoire, l’art et les gens. Cette jeune manifestation, portée par une équipe de bénévoles passionnés,  met chaque année en valeur différents sites représentatifs du patrimoine gersois. Nous avons été invitées à l’occasion de la 4e édition, pour réaliser une installation sur la rivière de l’Osse à Mouchan.

Un site où se succèdent sur quelques mètres, les vestiges d’un pont roman, une petite île et une cascade qui enjambe un barrage.

Nous avons été interpellées par l’enchaînement des « séquences », qui jalonnent la rivière. Elle est en effet rythmée par des éléments qui les traversent et/ou tentent de la maîtriser : le barrage, le pont… Ce sont des ouvrages imposants qui se laissent portant dépasser par la rivière : des inondations ont lieu malgré le barrage, le pont est à moitié effondré…

Ces ouvrages sont le début du questionnement : bien que traversant les plans d’eau, ils sont infranchissables.  Ils donnent alors  à l’autre rive un caractère inaccessible et de ce fait intriguant. L’île renforce également ce sentiment, car bien qu’étant toute proche des rives, elle reste elle aussi, inaccessible. C’est cet appel à la traversée et à l’imaginaire que son impossibilité suscite, que nous avons voulu développer.

Nous avons ainsi réalisé une 3e structure, reliant l’île aux deux berges, pour marquer cette troisième ligne qui sectionne la rivière, pile entre le pont et le barrage. Mais le mystère demeure, car cette construction est elle aussi infranchissable. Elle attire l’œil du promeneur sur cette spécificité du site et sur les autres ouvrages existant.

Comme les autres ouvrages, la structure assume son aspect artificiel de part ces matériaux industriels bruts (bois usiné), mais prend cependant une forme organique: ces ondulations  font écho aux mouvements de l’eau et à sa puissance.

L’installation se mêle ainsi à son environnement, sans pour autant se dissimuler. Elle intrigue le promeneur et si elle ne lui permet pas de franchir physiquement la rivière, elle lui sert de support pour imaginer vers quoi elle conduit, ce à quoi elle mène.

...Et quelques semaines plus tard, comme les autres ouvrages, l’installation sera dominée par la rivière…Suite à une crue sans précédent, elle a fini par disparaître dans les flots…

Un remerciement spécial « aux Christians », le Maire de Mouchan et son adjoint, qui se sont mouillés dans tous les sens du terme, pour nous aider à réaliser cette installation. Sans oublier l’association  » Chemins d’art en Armagnac » dont François, Jocelyne, Jean- Louis, Annick, Monique, Marc, Solenne…qui nous ont soutenu, royalement nourri, hébergé et largement hydraté.

 CONTACT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s